Une histoire aussi vieille que la médecine elle-même

Avant, il fallait bien souvent accepter les déformations congénitales, traumatiques ou pathologiques.

Nous, chirurgiens plasticiens, avons aujourd’hui la possibilité, par nos interventions d’améliorer le fonctionnement et l’esthétique du corps et donc la qualité de vie des patients. On peut dire que la chirurgie plastique est la chirurgie de l’extérieur du corps, de sa forme (esthétique), de ses fonctions (mains, organes du visage) et de son enveloppe (peau). Son but est d’opérer et de reconstruire les personnes déformées par les malformations congénitales, les tumeurs ou les accidents, de traiter les brûlures étendues, d’aider des mains abimées à retrouver une fonction, et d’offrir une meilleure qualité de vie aux personnes qui souffrent de leur apparence.

Prof. Dr méd. Denys Montandon, Genève